Vous êtes ici >> Accueil/les brèves/Edito/Voeux de M. Le Maire pour 2016
Rechercher sur le site

Voeux de M. Le Maire pour 2016

29/01/2016 - Lu 379 fois

Monsieur le Conseiller Régional, Cher Didier

Madame, Monsieur les conseillers Départementaux, Chère Muriel, Cher Dominique,

Monsieur le Président de la communauté l'Agglomération, Cher Jean-Claude

Mesdames, Messieurs les élus

Mesdames, Messieurs les représentants des forces de l'ordre, des services de l'état et de nos collectivités territoriales

Mesdames, Messieurs les représentants des associations communales et intercommunales

Mesdames, messieurs les nouveaux arrivants à St ANTOINE que je remercie d'avoir répondu à notre invitation,

 

Mesdames, Messieurs,

Je vous présente les excuses de notre Député Christophe Bouillon, que j'ai encore rencontré hier à Villequier, qui aurait souhaité être parmi nous mais qui est depuis ce matin en Inde en mission parlementaire accompagnant le Président de la République.

Une fois n'est pas coutume, je débuterai mon propos en vous présentant en mon nom et en celui de mon équipe municipale, mes meilleurs vœux pour cette année 2016 déjà bien entamée.

Des vœux de santé bien entendu, pour vous, vos familles, vos proches, santé pour aborder avec énergie et espoir les affres que le quotidien nous réserve malheureusement trop souvent. J'ai ici une pensée toute particulière pour une de nos collègues du conseil municipal, malheureusement absente ce matin et dont le mari va devoir se battre contre une sale maladie, mais qui je n'en doute pas en sortira vainqueur.

Des vœux de réussite professionnelle en souhaitant à chacune et chacun de pouvoir conserver ou trouver un emploi où il pourra s'épanouir et ainsi permettre à la cellule familiale de vivre non seulement décemment mais aussi d'avoir des projets d'avenir. N'oubliez jamais que quel que soit vos besoins, vos ambitions, vos désirs ils ne doivent en aucun cas se faire au détriment de la solidité du socle familial, qui reste la base d'une vie heureuse et réussie.

Enfin des vœux pour que notre monde retrouve bon sens et humanité, afin que nos enfants puissent envisager une vie sereine et heureuse, et non pas vivre dans un monde égoïste, sectaire, intolérant comme rêve de nous y amener une minorité de fous dangereux qui au nom d'une religion ou d'une autre tente d'imposer la terreur et l'obscurantisme.

Bon et bien voilà ce discours peut s'arrêter là, non?

En effet, l'essentiel de ces discours des vœux n'est-il pas de faire le bilan des actions réalisées l'année précédente et d'exposer les prévisions de travaux de celle qui débute?

Et bien si tel est le cas, vu la situation financière de Saint-Antoine, situation largement exposée lors de la cérémonie de l'an passé, le compte est vite fait, nous n'étions pas en mesure de réaliser un quelconque investissement et cela durera pendant au moins 5 ans donc nous n'avons aucun projet à vous soumettre. Cela ne me réjouit aucunement, mais c'est une politique on ne peut plus pragmatique.

Dire que nous n'avons rien fait de notre année est malgré tout très exagéré car pendant 5 mois nous avons travaillé d'arrache-pied à tenter de fédérer les communes de St Jean de Folleville, Mélamare, Tancarville et St Eustache la Forêt autour d'un projet de communes nouvelles. Quand je vois qu'au niveau de notre département sur 6 créations de communes nouvelles, 3 le sont sur le territoire de notre Agglomération, je n'ai que plus de regrets que ce travail n'ait pu aboutir. Je profite de ce moment pour remercier publiquement ici, Alix Drugeat, de la communauté d'Agglo, qui a effectué un travail phénoménal sur ce projet.

Nous somme parti les premiers et Il faut croire que l'expérience acquise avec notre étude, lui a permis d'apporter le fruit de cette expérience à nos collègues maires des autres communes de la CVS afin qu'ils réussissent eux, leur fusion. Sans doute ce projet aurait-il eu plus de pertinence si Saint-Nicolas-de-la-Taille avait accepté cette idée. Mais son conseil municipal est souverain et reste persuadé, à tort ou à raison, l'avenir le dira, que l'avenir passe par l'individualisme plutôt que par la mise en commun de nos potentiels. Nos voisins viennent à nouveau faire preuve de leur absence totale d'esprit de solidarité en bloquant, par leur vote, les changements de statuts du SIVOSS. Ce changement initié par son Président Alain Gérard, sur une proposition déjà exprimé de Serge Coustham, lui-même ancien président, aurait permis un rééquilibrage des participations communales. Ce rééquilibrage avait pour but, sans que notre participation au SIVOSS n'augmente, ce qui nous est impossible, d'envisager la réfection du toit de l'école élémentaire qui je le rappelle présente des fuites avec infiltration dans les classes du premier étage. Par ce refus, ces travaux ne pourront sans doute pas être financés. Il ne nous reste plus à souhaiter qu'il n'arrive pas d'incident, voire d'accident du fait de l'absence de ces travaux ! Pour revenir sur le sujet de la commune nouvelle, au niveau du comité de pilotage, ce fut un travail passionnant où les élus qui y participaient ont beaucoup appris des autres, des expériences de chacun. Sans doute n'avons-nous pas su transcrire ces heures de travail en commun en un projet humain attrayant. Sans doute avons-nous privilégié le pragmatisme aux paillettes.

Au-delà de cet échec collectif, je dois dire que j'ai beaucoup souffert d'entendre à longueur de réunions publiques que ce projet avais pour seul but de sauver Saint-Antoine de la faillite ou que soit sempiternellement remis sur le tapis le sujet de nos soi-disant mirifique indemnités de fonctions. Effectivement sur ce plateau, St Antoine est le premier à connaître de graves difficultés financières, mais il ne s'agit ici point d'erreur de gestion, et les analyses financières de la CVS et des services de l'Etat en attestent. Cette situation est uniquement secondaire au remboursement des prêts pour l'achat des terrains du Parking et de la salle de sport Intercommunale et la réalisation de ce parking après le lâchage au dernier moment du département (mais vous n'étiez pas là à cette époque). Si ces frais avaient à l'époque été pris en charge par le SIVOSS ou partagés entre les quatre communes, au jour d'aujourd'hui nous aurions en caisse 400 000€, ce qui nous placerait au même niveau que nos voisins, exception faite de St Jean qui dispose d'une capacité financière exceptionnelle grâce au foncier bâti de la zone de PJ2.

A ce sujet je voudrais ici remercier Patrick Pesquet son maire, qui malgré cette situation favorable, a toujours fait montre d'un esprit de coopération très largement au-dessus de la moyenne et était un élément moteur dans cette belle idée de commune nouvelle.

Je conclurai donc ce chapitre en disant qu'on ne refera pas l'histoire, et que de toute façon, désormais, il faut faire avec cette situation. Nous avons loupé un train, bravo aux autres communes, de notre territoire qui ont su le prendre.

Quant aux donneurs de leçons, je leur dit : soignez votre Alzheimer avant que de venir hurler avec les loups.

Bien sûr à l'aube de l'établissement du budget 2016, ce sont donc encore quelques nuits blanches qui nous guettent.

Heureusement que dans cette morosité il reste la solidarité de notre communauté d'Agglo. A ceux qui doute encore et toujours de l'intérêt d'appartenir à une telle communauté, et avant que Jean Claude WEISS nous parle de cette transformation de communauté de communes en communauté d'Agglo, je veux rappeler que chaque année, celle-ci nous apporte tant par l'attribution de compensation et la dotation de solidarité, que par les aides directes (voirie ordures ménagères, eau, etc..) que les aides indirectes (PMI, conservatoire, piscine, médiathèque, etc...) quelques 350 000 €. Concrètement cela veut dire que sans cette solidarité, il nous faudrait un budget de fonctionnent 75% supérieur au nôtre. Sans cette solidarité, sans le travail accompli au quotidien par ses fonctionnaires et ses élus, sans ces services rendu aux communes et aux habitants de ce territoire combien de communes seraient déjà sous tutelle de la Préfecture?

Malgré cela, je le répète cette année et les suivantes vont être très difficiles pour Saint-Antoine et il nous faudra faire des choix difficiles en termes de fiscalité et/ou de services rendus à la population, sans écarter la possibilité de se retrouver sous tutelle.

Aussi dans ce contexte difficile, je tiens d'autant plus à féliciter Christelle et Sophie, Jean-Charles, Emmanuel et Stéphanie nos personnels communaux qui ont bien appréhendé cette nouvelle donne et qui a moyens limités depuis quelques années arrivent à vous rendre le même service avec la même bonne humeur et la même ardeur au travail.

Merci à vous tous, membres des associations communales qui devez aussi faire face aux baisses de subventions, mais parfois aussi à la baisse de fréquentation de diverses manifestations que vous vous efforcer d'organiser.

Malgré cela vous êtes toujours débordant d'énergie pour que notre village continue à vivre. Une mention toute particulière au Club des enfants qui sous l'impulsion de Julien Gueguen est reparti avec une nouvelle équipe autour de lui.

Je veux enfin remercier la commune "déléguée" de Notre Dame de Gravenchon, désormais commune de Port Jérôme Sur Seine, qui nous a prêté ces plantes afin d'égayer cette cérémonie des vœux. Ceci est bien l'exemple qu'avec de l'imagination, de la solidarité, de la bonne volonté et l'ambition on peut avec pas grand-chose, ajouter sur le tableau de la vie une touche de rose.

Je finirai mon propos en vous réitérant mes vœux les meilleurs et les plus sincères pour cette nouvelle année et en citant un grand auteur Russe, Fiodor Dostoïevski " vivre sans espoir, c'est cesser de vivre".

Alors malgré les contraintes budgétaires, malgré ce contexte anxiogène ambiant, nous sommes bien vivants et nous avons l'intention ferme et définitive de le rester. Aussi moi-même et les membres de notre conseil municipal, nous battrons avec ambition et espoir afin que la vie à Saint-Antoine vous soit toujours aussi douce et agréable.

Merci et belle année.

Les Commentaires

Aucun commentaire
Partager cette brève wikio : Partager cette brève | digg : Partager cette brève | del.icio.us : Partager cette brève | facebook : Partager cette brève | scoopeo : Partager cette brève | blogmarks : Partager cette brève | Partager cette page
Partager les dernières brèves Netvibes : | iGoogle : | My Yahoo : | wikio : | RSS : Partager les dernières brèves |